L’accidentologie en gymnastique

L’accidentologie en gymnastique

Auteur : william
Date de création : 2009-04-22
Nombre de pages : 13


L’accidentologie en gymnastique, Retenons en gymnastique, les facteurs techniques car toutes les disciplines ont des exigences techniques extrêmement importantes …

Extrait du document

L’accidentologie en gymnastique

LA GYMNASTIQUE ARTISTIQUE MASCULINE

Elle comprend 6 agrès aux contraintes biomécaniques différentes sollicitant en proportions variées l’effort dynamique, statique, la souplesse, l’élan, la force, la vitesse d’exécution, le rythme, en y associant une certaine recherche chorégraphique.

Les gymnastes peuvent concourir sur un (spécialité), plusieurs, ou sur les 6 agrès (concours multiple) selon leur souhait et leurs possibilités physique et technique, ou selon le format imposé de compétition. Les spécialistes pratiquant toujours sur le même agrès peuvent présenter des caractéristiques morphologiques particulières, spécifiques aux sollicitations propres à cet agrès, notamment aux anneaux.

Les pathologies chroniques en gymnastique artistique masculine concernent principalement :

• Le RACHIS LOMBAIRE : lombalgies souvent majorées en cas de lyse isthmique et listhésis vertébral. (Agrès favorisant : sol et saut et en raison des réceptions de grande hauteur : barre fixe).

• L’ÉPAULE : les pathologies sont le plus souvent en relation avec l’exercice aux anneaux plus rarement la barre fixe.

• pathologie du bourrelet glénoïdien surtout

• inflammation tendineuse du long biceps et du sus-épineux

• pathologie acromio- claviculaire

• le POIGNET : poignet douloureux chronique (arçons), pathologie du
scaphoïde, fractures dites de fatigue (stress fracture)

• le GENOU : entorse chronique du LLI (sol, saut)

• la CHEVILLE : entorse chronique (sol, saut)

• La MAIN ET LE POIGNET : la main et le poignet du gymnaste sont en général sèches et calleuses, parfois fissurées et infectées, mais il est maintenant rare de voir comme par le passé, des  lésions dermiques profondes et sanglantes par arrachement sur l’agrée (barre fixe, et barres parallèles) compte tenu de nouvelles protections manuelles.


Télécharger le document

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *