Plan Le langage PL/SQL

Auteur : Bernard-User
Date de création : 2015-10-05
Nombre de pages : 12


On a choisi ici de présenter dans ce cours le langage PL/SQL d’Oracle. Nous verrons à la fin du cours ses différences avec PL/pgSQL de PostgreSQL.

Extrait du document

Introduction à PL/SQL :

1 – Les bases 17 Plusieurs façons d’affecter une valeur à une variable :

• par la directive INTO de la requête SELECT Exemples : dateNaissance := ‘09/09/2015′; SELECT nome INTO nom FROM emp WHERE matr = 125;

Conflits de noms :

• Si une variable porte le même nom qu’une colonne d’une table, c’est la colonne qui l’emporte : DECLARE nome varchar(30) := ‘Durand’; BEGIN DELETE FROM emp WHERE nome = nome; … -> Pour éviter ça, le plus simple est de ne pas donner de nom de colonne à une variable !

Introduction à PL/SQL : 1 – Les bases 18

• Structures conditionnelles : IF, IF THEN ELSE, THEN ELSIF, CASE

• Structures itératives : WHILE, FOR, EXIT

Introduction à PL/SQL : 1 – Les bases 19

• Objectif: Test de condition simple • Syntaxe : IF THEN <instruction(s)> END IF;

• Ex1: Augmentation du salaire de 15% si la date est postérieure au 17/11/2008 IF date > ’09/09/2015′ THEN salaire:=salaire*1,15; END IF;

• Ex2 : imbrication de plusieurs conditions – Augmentation du salaire de 15% de l’employé ‘Duval’ si la date est postérieure au 17/11/2008 IF date> ’09/09/2015′ THEN IF employé=’Duval’ THEN salaire:=salaire*1,15; END IF; END IF;

Introduction à PL/SQL : 1 – Les bases 20

• Objectif : Test de condition simple avec traitement de la condition opposée • Syntaxe : IF THEN <instruction(s)> ELSE <instruction(s)> END IF;

• Remarque : possibilité d’imbrication de plusieurs conditions

• Ex1: Augmentation du salaire de 15% si la date est postérieure au 17/11/2008, de 5% sinon : IF date> ’09/09/2015′ THEN salaire:=salaire*1,15; ELSE salaire:=salaire*1,05; END IF;


Télécharger le document

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *